Entre Wallons et Bruxellois, la rupture est bien consommée

Olivier Mouton , levif.be , 11/08/2017

Share

Level of argumentation displayed 

Texts having similar or opposite arguments with this text.

Point of view 


View 



Des majorités différentes gouvernent les deux Régions depuis cet été. Attention, danger pour les francophones ? Au-delà des considérations politiciennes, un enjeu crucial. Et une division plus profonde qu'il n'y paraît. Entre la Wallonie et Bruxelles, rien ne va plus. Même si les jeux ne sont pas encore faits. La mise en place de la majorité MR-CDH à Namur, cet été, a consacré une rupture inédite entre les trois entités francophones. En Région bruxelloise, DéFI refuse toujours de faire tomber la majorité avec le PS, en dépit de la pression du CDH. Et la coalition PS-CDH se maintient à la tête de la Fédération Wallonie-Bruxelles, même si ses jours semblent comptés. Dans un entretien au Vif/L'Express, Olivier Maingain, président de DéFI, se présente comme le « sauveur » de la solidarité (...)

Entre Wallons et Bruxellois, la rupture est bien consommée

Journalistic (news article, press report,...)     11/08/2017

from source levif.be go to source

language French

Text author(s)

Tags*