Préparons, toutes et tous ensemble, le jour d'après

Dernière mise à jour il y a 24 heures, le 06/04/2020

Genre de texte Prospectif (projet, plan, programme,...)

Date de publication 04/04/2020

source lejourdapres.parlement-ouvert.fr voir la source

Origine Internet / web

langue français

Auteur(s) du texte

Ajouter une nouvelle citation en surlignant l’extrait dans le texte si dessous ou en encodant la citation dans le formulaire en dessous du texte (et en cliquant ensuite sur le crayon)
Parlementaires de différentes sensibilités politiques, nous appelons les forces vives de notre pays et les citoyennes et citoyens à préparer, tous ensemble, le jour d’après.

Nous menons le combat contre le coronavirus et nous allons gagner ce combat. Notre priorité absolue est de préserver la santé de toutes et tous et de limiter les drames humains. Le confinement de la population est la seule solution, tout en soutenant au maximum notre système de santé et en reconnaissant mieux le travail admirable des femmes et des hommes qui le font tenir. Cette crise est aussi un ouragan économique et sociétal, aux conséquences encore incertaines. Nous devons protéger les individus face à la précarité́ engendrée par la baisse de l’activité, éviter la ruine des entreprises, des associations et des travailleurs indépendants, et préserver la stabilité́ de notre système économique et financier. C’est le sens du plan de sauvegarde mis en oeuvre par le gouvernement, dont nous soutenons la réactivité́ et l’efficacité́.

Mais, au-delà̀ de l’urgence de court-terme et malgré́ l'incertitude à moyen-terme, il est aussi de notre responsabilité́ de penser collectivement, dès à présent, au jour d’après. A notre avenir commun. Il y aura un avant et un après coronavirus. Il le faut. Cette crise nous aura tous transformés. Elle a violemment révélé́ les failles et les limites de notre modèle de développement, entretenu depuis des dizaines d’années. Elle nous rappelle le sens de l’essentiel : notre souveraineté́ alimentaire, notre besoin de sécurité́ sanitaire européenne, notre production locale pour des emplois de proximité́, le besoin de relever les défis environnementaux, de réapprendre à vivre en concordance avec la nature, de réinventer le lien social et le vivre-ensemble, de développer la solidarité́ internationale plutôt que de favoriser le repli sur soi.

Nous avons aussi des combats à mener pour le climat, la biodiversité, la solidarité, la santé et la justice sociale et nous devons tout faire pour gagner ces autres combats. Pour y arriver, il nous faudra de la rupture, de l’audace, de l’ambition, de nouvelles règles, des moyens décuplés. Il nous faudra réapprendre la sobriété, la solidarité et l’innovation. Un simple plan de relance ne suffira pas. Il nous faut réfléchir dès maintenant et collectivement à un grand plan de transformation de notre société́ et de notre économie.

Nous lançons, ce samedi 4 avril, et pour un mois (jusqu’au dimanche 3 mai) le site web lejourdapres.parlement-ouvert.fr pour soumettre au débat public nos premières pistes de solutions et pour permettre à tous de contribuer et de les enrichir. Des ateliers en ligne permettront de rythmer notre réflexion collective. Des communautés techniques seront aussi mobilisées pour un travail d’analyse de données. Une synthèse de la consultation sera rendue publique avant mi-mai. Cette démarche est au service de l’intérêt général, que chacun s’en saisisse librement !

De nombreuses solutions sont déjà avancées et nous en tiendrons compte, portées par experts et les scientifiques, les associations, syndicats, fédérations et de plus en plus collectivement, comme les « 66 propositions pour un pacte du pouvoir de vivre » défendues par 80 organisations. La mobilisation citoyenne est là, complétée par les 150 citoyens tirés au sort de la Convention citoyenne pour le climat qui porteront eux aussi, sans nul doute, des mesures très ambitieuses.

A nous toutes et tous de préparer, ensemble, le jour et le monde d’après.

Liste des parlementaires signataires :

Alauzet Eric (25); Anato Patrice (93); Atger Stéphanie (91); Bagarry Delphine (04); Balanant Erwan (29); Baichère Didier (78); Barbier Frédéric (25); Bouillon Christophe (76); Bournazel Pierre-Yves (75); Cariou Emilie (55); Chapelier Annie (30); Chiche Guillaume (79); Claireaux Stéphane (97500); Clément Jean-Michel (86); Dantec Ronan (44); de Courson Yolaine (21); de Temmerman Jennifer (59); Do Stéphanie (77); Dumas Frédérique (92); Dupont Stella (49); Durand Pascal (Député européen); Forteza Paula (FDE); Gaillot Albane (94); Garot Guillaume (53); Granjus Florence (78); Hammouche Brahim (57); Janvier Caroline (45); Josso Sandrine (44); Julien-Laferrière Hubert (69); Kerlogot Yann (22); Kheder Anissa (69); Kuric Aina (51); Laabid Mustapha (35); Labbé Joel (56); Lazaar Fiona (95); Lambert François-MIchel (13): Le Feur Sandrine (29); Maquet Jacqueline (62): Meynier-Millefert Marjolaine (38); Molac Paul (56); Muschotti Cécile (83); Orphelin Matthieu (49); Pancher Bertrand (55); Park Zivka (95); Pételle Bénédicte (92); Petit Valérie (59); Pompili Barbara (80); Potier Dominique (54); Provendier Florence (92); Racon-Bouzon Cathy (13); Raphan Pierre-Alain (91); Rilhac Cécile (95); Rossi Laurianne (92); Sarles Nathalie (42); Sage Maina (987); Sommer Denis (25); Taché Aurélien (95); Touraine Jean-Louis (69); Thillaye Sabine (37); Tuffnell Frédérique (17) ; Untermaier Cécile (71); Villani Cédric (91); Wonner Martine (67)
Ajouter une citation




Il n'y a aucune citation
 Veuillez patienter...

Genre de texte Prospectif (projet, plan, programme,...)

Date de publication 04/04/2020

source lejourdapres.parlement-ouvert.fr voir la source

Origine Internet / web

langue français

Auteur(s) du texte

Citations

Ajouter une nouvelle citation en surlignant l’extrait dans le texte si dessous ou en encodant la citation dans le formulaire en dessous du texte (et en cliquant ensuite sur le crayon)
Parlementaires de différentes sensibilités politiques, nous appelons les forces vives de notre pays et les citoyennes et citoyens à préparer, tous ensemble, le jour d’après.

Nous menons le combat contre le coronavirus et nous allons gagner ce combat. Notre priorité absolue est de préserver la santé de toutes et tous et de limiter les drames humains. Le confinement de la population est la seule solution, tout en soutenant au maximum notre système de santé et en reconnaissant mieux le travail admirable des femmes et des hommes qui le font tenir. Cette crise est aussi un ouragan économique et sociétal, aux conséquences encore incertaines. Nous devons protéger les individus face à la précarité́ engendrée par la baisse de l’activité, éviter la ruine des entreprises, des associations et des travailleurs indépendants, et préserver la stabilité́ de notre système économique et financier. C’est le sens du plan de sauvegarde mis en oeuvre par le gouvernement, dont nous soutenons la réactivité́ et l’efficacité́.

Mais, au-delà̀ de l’urgence de court-terme et malgré́ l'incertitude à moyen-terme, il est aussi de notre responsabilité́ de penser collectivement, dès à présent, au jour d’après. A notre avenir commun. Il y aura un avant et un après coronavirus. Il le faut. Cette crise nous aura tous transformés. Elle a violemment révélé́ les failles et les limites de notre modèle de développement, entretenu depuis des dizaines d’années. Elle nous rappelle le sens de l’essentiel : notre souveraineté́ alimentaire, notre besoin de sécurité́ sanitaire européenne, notre production locale pour des emplois de proximité́, le besoin de relever les défis environnementaux, de réapprendre à vivre en concordance avec la nature, de réinventer le lien social et le vivre-ensemble, de développer la solidarité́ internationale plutôt que de favoriser le repli sur soi.

Nous avons aussi des combats à mener pour le climat, la biodiversité, la solidarité, la santé et la justice sociale et nous devons tout faire pour gagner ces autres combats. Pour y arriver, il nous faudra de la rupture, de l’audace, de l’ambition, de nouvelles règles, des moyens décuplés. Il nous faudra réapprendre la sobriété, la solidarité et l’innovation. Un simple plan de relance ne suffira pas. Il nous faut réfléchir dès maintenant et collectivement à un grand plan de transformation de notre société́ et de notre économie.

Nous lançons, ce samedi 4 avril, et pour un mois (jusqu’au dimanche 3 mai) le site web lejourdapres.parlement-ouvert.fr pour soumettre au débat public nos premières pistes de solutions et pour permettre à tous de contribuer et de les enrichir. Des ateliers en ligne permettront de rythmer notre réflexion collective. Des communautés techniques seront aussi mobilisées pour un travail d’analyse de données. Une synthèse de la consultation sera rendue publique avant mi-mai. Cette démarche est au service de l’intérêt général, que chacun s’en saisisse librement !

De nombreuses solutions sont déjà avancées et nous en tiendrons compte, portées par experts et les scientifiques, les associations, syndicats, fédérations et de plus en plus collectivement, comme les « 66 propositions pour un pacte du pouvoir de vivre » défendues par 80 organisations. La mobilisation citoyenne est là, complétée par les 150 citoyens tirés au sort de la Convention citoyenne pour le climat qui porteront eux aussi, sans nul doute, des mesures très ambitieuses.

A nous toutes et tous de préparer, ensemble, le jour et le monde d’après.

Liste des parlementaires signataires :

Alauzet Eric (25); Anato Patrice (93); Atger Stéphanie (91); Bagarry Delphine (04); Balanant Erwan (29); Baichère Didier (78); Barbier Frédéric (25); Bouillon Christophe (76); Bournazel Pierre-Yves (75); Cariou Emilie (55); Chapelier Annie (30); Chiche Guillaume (79); Claireaux Stéphane (97500); Clément Jean-Michel (86); Dantec Ronan (44); de Courson Yolaine (21); de Temmerman Jennifer (59); Do Stéphanie (77); Dumas Frédérique (92); Dupont Stella (49); Durand Pascal (Député européen); Forteza Paula (FDE); Gaillot Albane (94); Garot Guillaume (53); Granjus Florence (78); Hammouche Brahim (57); Janvier Caroline (45); Josso Sandrine (44); Julien-Laferrière Hubert (69); Kerlogot Yann (22); Kheder Anissa (69); Kuric Aina (51); Laabid Mustapha (35); Labbé Joel (56); Lazaar Fiona (95); Lambert François-MIchel (13): Le Feur Sandrine (29); Maquet Jacqueline (62): Meynier-Millefert Marjolaine (38); Molac Paul (56); Muschotti Cécile (83); Orphelin Matthieu (49); Pancher Bertrand (55); Park Zivka (95); Pételle Bénédicte (92); Petit Valérie (59); Pompili Barbara (80); Potier Dominique (54); Provendier Florence (92); Racon-Bouzon Cathy (13); Raphan Pierre-Alain (91); Rilhac Cécile (95); Rossi Laurianne (92); Sarles Nathalie (42); Sage Maina (987); Sommer Denis (25); Taché Aurélien (95); Touraine Jean-Louis (69); Thillaye Sabine (37); Tuffnell Frédérique (17) ; Untermaier Cécile (71); Villani Cédric (91); Wonner Martine (67)
Ajouter une citation




Il n'y a aucune citation
 Veuillez patienter...