C’est quand la nuit est la plus sombre que pointe l’aurore

Pierre Galand , Palestine , 14/02/2017

Share

Level of argumentation displayed 

Texts having similar or opposite arguments with this text.

Point of view 


View 



Pour les Palestiniens, ces dernières années auront été parmi les plus sombres de leur histoire. L’année qui vient marquera les cinquante ans de l’occupation israélienne de la Cisjordanie, Gaza et Jérusalem Est, territoire qui ne correspond même pas à la moitié de ce que l’ONU avait attribué aux Palestiniens il y a 69 ans. « Une terre sans peuple pour un peuple sans terre » fut le slogan du mouvement sioniste. C’était déjà là la négation du peuple de Palestine. Expulsés de leurs maisons, chassés de leurs terres, forcés de chercher refuge dans les pays arabes voisins, des centaines de milliers de Palestiniens ont ainsi subi l’exil dès 1948. Ils s’organisèrent les uns à l’extérieur, les autres à l’intérieur, pour survivre et entreprendre la dure reconquête de leur droit à rentrer chez eux, (...)

C’est quand la nuit est la plus sombre que pointe l’aurore

Opinion (defence, editorial, essay, artistic review, critique,...)     14/02/2017

from source Palestine go to source

language French

Text author(s)

Tags*